Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark
<
>

Quels droits pour les aidants ?

L’aidant familial (ou proche aidant) est la personne qui apporte une aide régulière à titre non professionnel à une personne dépendante de son entourage, dont la perte d’autonomie l’empêche de réaliser les tâches du quotidien. Plusieurs dispositifs existent pour les soutenir et encadrer leur activité (+ d'info en cliquant sur les titres en italiques et surlignés)

 

  • Droit au congé indemnisé de proche aidant
    Ce congé permet aux salariés, aux travailleurs indépendants, aux fonctionnaires et aux chômeurs indemnisés de s’absenter pour assister un proche en perte d’autonomie, tout en percevant une allocation journalière.

     
  • Droit au statut de salarié avec rémunération ou compensation financière
    Un aidant familial peut obtenir le statut de salarié(e) sous réserve de certaines conditions. À défaut, l’aide financière de la prestation de compensation du handicap (PCH) peut en partie dédommager l’aidant à hauteur de 85 % du SMIC horaire sur la base des 35 heures de travail hebdomadaire.

     
  • Droit à l’affiliation gratuite à l’assurance vieillesse du régime général
    S'il a à charge un adulte autiste reconnu par la CDAPH comme devant bénéficier d’une assistance permanente (adresser la demande à la MDPH de votre département).

     
  • Retraite à taux plein à 65 ans au lieu de 67 ans
    Si vous avez interrompu votre activité professionnelle pour vous occuper d’un
    enfant ou adulte en situation de handicap, vous pouvez bénéficier d’une majoration de durée de l’assurance vieillesse d’un trimestre par période de 30 mois, dans la limite de 8 trimestres. Cette disposition résulte de la loi du 20 janvier 2014 et est applicable aux périodes d’accompagnement d’un proche intervenues à compter du 1er janvier 2014
     
  • Crédits d’impôts et déductions fiscales
    Un certain nombre d’avantages fiscaux est accordé pour les personnes en situation de handicap et leurs parents (cliquer sur le titre pour en avoir un résumé)
     
  • Droit au répit
    Ce soutien financier permet aux aidants familiaux de pouvoir faire une pause en déléguant leurs tâches à des aides à domicile ou à une structure médico-sociale pendant quelques heures, quelques jours ou quelques semaines (voir aussi 17 fiches-repère pour les aidants).

     
  • Formation gratuite
    Des formations gratuites pour aidants familiaux sont proposés par les CRA régionales. Les contacter directement et voir sur leurs pages web les formations proposées

 

 

Pour en savoir plus

  • : les informations ci-dessus sont issues du site du CRAIF (Centre Ressources  Autisme d'Îles-de France). Consulter ce site pour plus de détails, vous y trouverez également toutes sortes d'informations utiles.
     
  •  Le Guide de l’aidant familial, édité par le ministère de la Santé et des Solidarités